L' L’Union des Conseils des Chargeurs Africains (UCCA) est un organe spécialisé de l’Organisation Maritime de l’Afrique de l’Ouest et du Centre (OMAOC) qui regroupe les conseils nationaux des chargeurs et organes assimilés des Etats de l’Afrique de l’Ouest et du Centre, en application des dispositions de la 3e Conférence Maritime des Etats de l’Afrique de l’Ouest et du Centre (CMEAOC) tenue à Accra (Ghana) du 23 au 26 février 1977.

Son siège est fixé à Douala au Cameroun, conformément à l’accord de siège signé entre l’UCCA et la République du Cameroun le 29 Novembre 1988.

De part cet accord, le Gouvernement de la République du Cameroun reconnaît la personnalité juridique de l’UCCA comme organisation internationale. De ce fait, l’UCCA jouit du statut accordé aux Missions Diplomatiques accréditées au Cameroun.

Nos objectifs

Les objectifs de l’UCCA comprennent notamment :

  • Le renforcement de la coopération entre les organismes membres ;
  • Le renforcement des mécanismes d’assistance aux chargeurs ;
  • Le renforcement des mécanismes de consultation et de négociation avec les conférences maritimes, les armements dont les navires desservent les ports africains et/ou tout groupement d’intérêts armatoriaux, les auxiliaires et de façon générale tous les intervenants de la chaîne de transport ;
  • La réduction et la maîtrise de l’incidence du coût des transports sur les économies des Etats Africains ;
  • Le renforcement du suivi du trafic maritime et multimodal ;
  • La promotion de la chaîne des transports et de toute politique de coopération tendant à protéger les intérêts des chargeurs au regard des problèmes d’acheminement des marchandises ;
  • L’établissement et l’entretien des relations de coopération avec les entreprises et les associations de transport, les ports, les Conseils des chargeurs des pays non membres, les organisations et les institutions sous régionales, régionales et internationales ;
  • La promotion de la simplification et de la facilitation des formalités et procédures administratives et douanières liées au commerce extérieur;
  • La promotion de la facilitation et de la fluidité du trafic en transit en faveur des pays sans littoral ;
  • Tout autre objectif que l’Assemblée Générale peut fixer.